Qu’est-ce que le KRS et comment l’utiliser

krakow.coworking-centrum.pl - What is the KRS and how to use it?

Le KRS est le registre national des tribunaux. Comme il s’agit d’un répertoire national d’informations sur les entités, il a une valeur juridique. Pour cette raison, le registre concerne les entités qui sont des personnes morales ou qui ont une forme similaire à la personnalité juridique. Elle comprend les sociétés de droit commercial, qu’elles opèrent ou non, et d’autres entités créées sur la base de réglementations légales. C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous une liste détaillée des entités soumises à l’enregistrement.

Entités inscrites au registre national des tribunaux :

  • sociétés en nom collectif,
  • partenariat,
  • limitée,
  • et l’action,
  • avec une responsabilité limitée,
  • action,
  • européen,
  • coopératives,
  • coopératives européennes,
  • groupements européens d’intérêt économique,
  • entreprises d’État,
  • instituts de recherche,
  • entreprises étrangères,
  • sociétés mutuelles,
  • sociétés de réassurance mutuelle,
  • succursales d’entrepreneurs étrangers opérant sur le territoire de la Pologne,
  • principales succursales des compagnies d’assurance étrangères,
  • principales succursales des sociétés de réassurance étrangères,
  • institutions de l’économie budgétaire,


Notre offre pour les entreprises :

Comment se rendre au KRS


L’enregistrement a lieu sur la base de la demande KRS-Z3 soumise. C’est pourquoi, dans la plupart des cas, ces entités sont des sociétés de droit commercial. Ensuite, après la création de la société, les actionnaires sont tenus de présenter une demande d’enregistrement. C’est pourquoi une obligation similaire leur incombe au moment d’acquérir des actions d’une société existante en utilisant le formulaire KRS-ZE.

Que se passe-t-il si je n’enregistre pas une entité auprès du KRS ?


En cas de défaut de notification à l’entité ou de changement de propriétaire, il est possible de se voir infliger une sanction financière et, en cas de refus de sanction financière, une sanction pénale. Par conséquent, le tribunal a la possibilité de déclarer la liquidation de la société « morte ».

Articles de la série sur les entreprises :

Nos bureaux :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aller au contenu principal